info menu pour utilisateurs de Firefox

(défilement du menu via les flèches du clavier, bug de merde)

Commentaires récents

OctoTwittos

Nos podcasts

Octo’FM

[interview exclu’] Ancestors, le nouveau jeu de Patrice Désilets

Temps de lecture : 4 minutes


A octopaddle.fr, on aime les jeux vidéo, mais aussi les créateurs qui nous font rêver dans des productions parfois audacieuses, comme le nouveau jeu de Patrice Désilets, père fondateur d’Assassin’s creed. Ce jeu, Ancestors: The Humankind Odyssey où l’on suit du velu et du sauvage – finalement proche d’un darongamer – permet d’imaginer les premiers temps de nos lointains ancêtres hominidés. Pour la cause, nous avons pu échanger avec Marianne Lupien, responsable de la communication du studio cofondé par Patrice Désilets en 2014, Panache Jeux Numériques.

(Marianne Lupien, photo https://panachedigitalgames.com)

Pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Marianne Lupien, responsable des communications chez Panache Jeux Numériques.

Pourquoi  Ancestors: The Humankind Odyssey se démarque-t-il ?

La nature elle-même du sujet est originale. Nous avons décidé de retourner au tout début de l’humanité, avant même l’apparition de l’espèce Homo, en commençant notre jeu il y a 10 millions d’années. Nous avons donc voulu attaquer le sujet d’un angle complètement nouveau par rapport à que ce qui avait été fait auparavant dans l’industrie. C’est un peu une façon de retrouver l’instinct animal en nous. Ensuite, notre approche de game design pour ce jeu est très différente : le joueur est livré à lui-même. Il n’y a aucune mini map ni de narratif pour guider le joueur. Le joueur devra donc être curieux, se poser des questions sur ce qu’il est possible de faire pour découvrir par lui-même le monde que nous avons créé. Ceci en déboussolera certains, nous en sommes conscients. Mais le plaisir de découvrir par soi-même et d’écrire sa propre histoire est incroyable. Il y a aussi la notion de clan qui est très importante. Vous ne jouerez pas un seul personnage « héros », mais plutôt un clan, une lignée. Il est donc possible de prendre contrôle de tous les membres du clan et il est important de garder son clan fort afin d’avancer à travers les générations et évoluer sur 8 millions d’années. Voici donc quelques exemples de ce qui rend Ancestors unique en son genre.

Est-ce que le jeu est pensé pour une utilisation en classe, en respectant au plus près les connaissances de la science ou se permet-il de grands écarts nécessaires pour le rendre ludique ?

D’abord, bien que notre jeu ait été inspiré par la science, il est important de noter qu’il s’agit en premier lieu d’un jeu qui se veut divertissant. Pour ce faire, plutôt que de suivre la chronologie des « faits » scientifiques tels que nous les connaissons à ce jour (ils sont en constante évolution), nous avons décidé de mettre les différents ingrédients dans le jeu et c’est ensuite au joueur d’écrire sa propre histoire, sa propre évolution. Chaque joueur sera libre de faire ses propres choix qui influenceront sa façon d’évoluer et les habiletés qui seront acquises avant d’autres, par exemple. Nous faisons donc appelle à la curiosité et l’intelligence des joueurs puisque qu’il n’y aura pas de narratif qui les guidera à travers leur évolution. De ce fait, il est donc difficile d’offrir une version éducative du jeu bien qu’on y trouvera tout de même quelques éléments éducatifs à certains moments (espèces d’hominidés, etc.). Une certaine quantité de contenu scientifique se retrouve dans le jeu, mais comme mentionné précédemment, il ne s’agira pas d’une représentation exacte de la chronologie ou de la réalité de l’époque. Nous n’avons pas la prétention d’être des paléoanthropologues; nous restons des créateurs de jeu dont l’objectif est de donner du plaisir aux joueurs.

Patrice Désilets a-t-il pu intégrer toutes ses idées dans ce jeu ? Y a-t-il eu des limites ?

Évidemment, les idées ne manquent pas à Patrice ! Alors, non, elles n’ont pas toutes pu être intégrées au jeu. Ceci dit, nous sommes extrêmement fiers de ce que nous avons produit avec notre équipe talentueuse de 35 personnes !

Quel est le temps estimatif pour mener à terme l’évolution de nos personnages ?

Tout dépendra de la façon de jouer de chaque joueur. Nous estimons entre 30 et 50 heures, mais encore là, il faut savoir que la rejouabilité est infinie. Car il n’y a pas une seule façon de jouer et chaque partie sera une expérience unique. Un scientifique que nous avons rencontré nous a mentionné qu’un des aspects les plus intéressants de ce jeu sera de voir s’il y a une tangente claire dans le choix des joueurs dans leur évolution. Voudront-ils développer d’abord la motricité fine ou la communication, par exemple ?

Encore merci à Marianne Lupien pour avoir  pris le temps de répondre à nos questions. Cela serait peu dire que l’on attend de déposer nos tentacules sur ce jeu : ce jeu s’annonce novateur, curieux, basé sur l’exploration mais aussi avec un aspect survie intéressant… à voir donc !

Sortie mondiale le mardi 27 août – disponible sur PC (via Epic Games Store, plus tard sur Steam) et fin d’année sur PS4 et One.

Laissez votre avis

Lorem Aenean dapibus elementum quis consectetur et, sed elit.
%d blogueurs aiment cette page :