Quoi de neuf prochainement ?

info menu pour utilisateurs de Firefox

(défilement du menu via les flèches du clavier, bug de merde)

Commentaires récents

OctoTwittos

Nos podcasts

Octo’FM

Retour sur l’actu’: un peu de poudreuse, de nostalgie et un nouveau départ.

Temps de lecture : 4 minutes


Coups de cœur, de gueule ou encore les news passées qui ont fait parler d’elles et que l’octoteam a sélectionnés pour vous. Petits retours sur l’actu’ du JV et autres en quelques brèves… ////


Hujyo

Après un début d’année tonitruant, je vais prendre un peu de repos sur les pistes enneigées de notre chère Savoie. Afin de  préparer ces vacances bien méritées, je me suis laissé tenter par les bons plans du Hamster.  Steep, le jeu de Snow / Ski du studio Ubisoft Annecy. Un jeu de snow en monde ouvert, tiens donc, quelle drôle d’idée ? Mais non, quelle idée géniale, j’ai craqué pour la version Gold X games du jeu ! Vous aurez donc pour la modique somme de 19,90 €  le jeu initial, avec tous les DLC sortis jusqu’à maintenant.

Encore un jeu qui est passé à côté du succès qu’il mérite. Le  jeu est sublime et possède une ambiance hyper réaliste pour ceux qui aiment le ski. L’expérience se vit casque sur les oreilles, car le travail sur le son est inouï. La montagne est retranscrite de façon inégalée. Hey les gars d’Ubi Annecy : je vous kiffe grave. La fraîcheur du titre fait du bien. Tellement à contre-courant des titres AAA made in Sony  ou vous avez l’impression de toujours jouer aux mêmes jeux, mais avec des décors différents. Pourquoi la presse n’a pas soutenu l’originalité et le fun du soft ? Vous l’aurez compris, je vous implore de donner sa chance à ce jeu.

Enfin pour finir, nous venons d’apprendre en direct live que Metroid Prime 4 venait de voir son développement rebooté.  Et bien je dis bravo Nintendo, qui ramène Retro Studio dans le développement, et c’est bon signe pour la qualité finale du jeu. Et franchement je vais vous dire, l’annonce du remaster de la trilogie Metroid Prime me fera patienter sans problème. Il ne fait aucun doute que Nintendo va contenter les fans… qui hurlent déjà au scandale.

👾👾👾


Octo.

En manque de Final Fantasy depuis l’épisode XV qui m’a bien fait kiffer (n’en déplaise à tout le monde), je suis dans l’attente du futur remake du grandiose épisode VII qui met du temps à arriver. Annoncé lors de ce mémorable E3 de 2015, avec Shenmue III et Last Guardian – sortis ou en vue de l’être – Final Fantasy VII est depuis aux abonnés absents, à part quelques twits et autres brèves diffusés avec parcimonie. Tantôt réjouissantes quand Square Enix affirme que le jeu est en développement et avance bien, tantôt inquiétantes par sa proportion à devenir la nouvelle arlésienne du JV en faisant fuiter une annonce pour confirmer que l’équipe est désormais complète… deux ans après son annonce à l’E3.

Ainsi pour ronger mon frein, j’ai découvert dans la lecture forte passionnante du livre officiel traduit en octobre 2018 chez Mana books consacré à Final Fantasy (intitulé Final Fantasy VII Ultimania et publié au Japon pour les 10 ans du jeu en 2007), un spin-off passé sous mon radar à l’époque : Final Fantasy VII : Crisis Core (FFVII C.C.). Il faut dire qu’ayant craqué pour la version collector de la PSP sortie pour l’occasion et établie à 77.777 exemplaires dans le monde (présentée ici en vidéo dans notre nouveau type d’émission consacrée aux consoles de légende), j’ai sauté le pas pour rattraper mon retard. Et quelle claque : FFVII C.C. est sublimé visuellement par des cut-scènes de toute beauté et un visuel très nettement supérieur à celui du jeu sorti en 1997.

Final Fantasy VII (PSONE – 1997) Final Fantasy VII : Core Crisis (PSP – 2007)

Et d’ailleurs mon petit doigt me dit que le trailer vu en 2015 reprendra cette charte graphique initiée dans Crisis Core (certes avec des moyens actuels) !  Toutefois, si l’on peut regretter que le jeu soit cloisonné dans un grand couloir narratif (loin donc du monde ouvert initial de FFVII), quel bonheur de retrouver les persos abordés dans FFVII mais dix ans avant les évènements du jeu découvert sur PSONE. Ainsi, cette préquelle dévoile les origines de la crise (d’où le titre, futé non ?) qui nous tiendra en haleine dans Final Fantasy VII. Bref j’y retourne de ce pas !

👾👾👾


Lamyfritz

Niveau news, une actu m’a récemment marquée : c’est la victoire écrasante d’une IA de Google contre deux joueurs pros de Starcraft 2. Il y a encore un an, c’était de la SF… et c’est devenu réalité.

Autrement, un peu de teasing pour le site : votre serviteur est en train de vous pondre un ultime article fleuve, comme au bon vieux temps des Monkey Island, Sonic CD et Zak Mac Kracken. A travers le test d’un jeu vidéo bien connu, il sera principalement question du rapport entre jeu vidéo et vie de couple – affaire tumultueuse, s’il en est – y compris jusque dans ses acceptations les plus jusqu’au-boutistes. Aussi ne vais-je pas trop développer ici, histoire de ne pas divulgâcher l’ensemble. A très bientôt, chers parentsgamers !

👾👾👾


Procope

Rien neuf !

 

 

 

 

👾👾👾


Bonne semaine à tous !

Laissez votre avis

pulvinar commodo ut leo. nunc accumsan commodo efficitur. Aliquam elit. Donec et,
%d blogueurs aiment cette page :