Quoi de neuf prochainement ?

info menu pour utilisateurs de Firefox

(défilement du menu via les flèches du clavier, bug de merde)

Commentaires récents

OctoTwittos

Nos podcasts

Octo’FM

Retour sur l’actu’ : quand le jeu vidéo te… Rock you !

Temps de lecture : 4 minutes


Coups de cœur, de gueule ou encore les news passées qui ont fait parler d’elles et que l’octoteam a sélectionnés pour vous. Petits retours sur l’actu’ du JV et autres en quelques brèves… ////


Hujyo

Je ferme les yeux et les oreilles sur l’actu Rockstar, euh pardon l’actu JV. J’en suis presque à la nausée de ce Red Dead Redemption 2. Entre ceux qui le défoncent et ceux qui le défendent becs et ongles, le jeu squatte l’actu, et franchement j’en peux plus.  Donc, je pars côté geekerie pour l’actu de la semaine, avec la sortie du nouvel iPad Pro et du nouveau Macbook Air chez Apple.

Encore une fois, Apple se fait critiquer sévèrement sur  la fermeture de son logiciel IOS alors que le nouvel iPad Pro est une bête de puissance. Bref peu importe, Apple finira bien par décloisonner tout çà. D’ailleurs l’iPad me fait de plus en plus de l’œil pour remplacer mon Macbook Air. Le stylet semble imparable pour la retouche photo, voire même pour le montage vidéo. Manque plus qu’un Final cut Pro sur iPad et je serais client !!

Quant au nouveau Macbook Air, il a enfin un écran Retina, mais peu d’avancées côté puissance. Même si ce n’est pas un notebook pour du travail pro, Apple reste toujours le cul entre deux chaises entre un IPad pro hyper puissant qui pourrait remplacer sans problèmes n’importe quel ordinateur portable, et un MacBook air volontairement bridé en puissance pour ne pas concurrencer le Macbook Pro. Un vrai dilemme à l’heure du choix.

Alors pour ce faire, je vous recommande la visite d’une superbe chaîne Youtube :  Nowtech (https://www.youtube.com/channel/UCVwG9JHqGLfEO-4TkF-lf2g), qui permet sans langue de bois, et en toute objectivité de se faire une avis sur les nouveaux produits high-tech. Pas de vidéos sponsos,  par de placements de produits, avec un ton sympa et humoristique, et sans détour quand il faut casser. Bref je recommande, d’ailleurs je vous mets son Unboxing du nouvel iPad Pro ci-dessous :

 


Octo.

Le jeu vidéo devient un objet d’étude de plus en plus passionnant. Sortant du carcan de sa technicité ou de son aspect  purement hardware, le jeu vidéo commence à gagner en respectabilité dans le champ universitaire : littérature, géographie, histoire, sociologie… on trouve de plus en plus de passerelles et d’articles passionnants sur ce questionnement. Le site web Carbon.ink (qui a aussi une publication papier) tient une rubrique sur le jeu vidéo qui cherche à le faire sortir de son ghetto culturel. Ainsi, on apprend que le jeu vidéo a une lecture de l’espace urbain prometteur pour nos villes de demain ou dans un article plus récent, Carbon.ink analyse de façon judicieuse le concept d’Open world au travers de plusieurs œuvres actuelles, de Zelda BOT à … Red Dead Redemption 2 (qui a été disséqué par nos soins dans notre dernier podcast). Quand notre passion acquiert enfin ses lettres de noblesse culturelle, il était temps.


Lamyfritz

Pas de niouze cette semaine, mais un retour d’expérience. Je sors tout juste du cinéma, ayant vu l’excellent Bohemian Rhapsody, un biopic sur la vie du chanteur Freddie Mercury. Des acteurs bluffants de ressemblance (sauf pour le batteur, Roger Taylor, ils ne se sont pas trop foulés) et surtout… la musique, qui est au cœur du film ! A éviter si vous n’aimez pas Queen, évidemment. Pour les experts comme moi, qui aiment toutes les périodes du groupe de ses débuts jusqu’à la fin, c’est du pain bénit – même si on constate quelques anachronismes, mais bon, question de mise en scène – et pour les profanes, qui n’aiment que les airs les plus connus, ça reste un excellent moment. Pour preuve, lors du générique de fin, déjà bien entamé, à la fin de Don’t Stop Me Now, la salle a applaudi, ce qui n’est pas rien. N’ayant jamais pu voir Queen en concert, les derniers ayant eu lieu en Angleterre en 1986, c’était vraiment émouvant de pouvoir communier même modestement autour de ce chanteur à présent disparu. Le film relate ainsi les débuts de Farrokh Bulsara (le vrai nom de Freddie) jusqu’au concert de Live Aid en 1985 – concert au cours duquel Queen a cassé la baraque et enterré tous les autres groupes. Ce concert est loin d’avoir marqué la fin de leur carrière, mais ouvre plutôt sur un renouveau : les membres du groupe s’étaient en effet dispersés dans des carrières solos au début des années 80 après l’échec de l’album Hot Space et les frasques médiatiques de Freddie Mercury, ces dernières étant magnifiquement retransmises dans le film.

 


Bonne semaine à tous !

 

Laissez votre avis

odio sem, neque. accumsan ante. Aliquam libero. consectetur Praesent elit. luctus mattis
%d blogueurs aiment cette page :