info menu pour utilisateurs de Firefox

(défilement du menu via les flèches du clavier, bug de merde)

Commentaires récents

OctoTwittos

Nos podcasts

Octo’FM

Retour sur l’actu’ : à vot’ bon coeur M’sieurs dames.

Temps de lecture : 5 minutes

 

Coups de cœur, de gueule ou encore les news passées qui ont fait parler d’elles et que l’octoteam a sélectionnés pour vous. Petits retours sur l’actu’ du JV et autres en quatre brèves… ////

La presse jeu vidéo va mal (et c’est un euphémisme) car après les années de folies des 90′, où une cohorte de jeunes passionnés boutonneux leur lâchaient leurs biftons pour avoir leur dose de Sega, Nintendo ou encore d’import Jap’ chaque mois, désormais Internet a fait le ménage… les kiosques à journaux résistent, mais leur rayon JV fond comme neige au soleil ! Mis à part le vétéran Canard Pc, les résistants comme JV le mag et The game, ou encore quelques magazines rétro épisodiques comme Retrogamer Collection (dont le format est assez populaire dans les pays anglo-saxons, est-ce que ce magazine est une version traduite d’un mag’ anglais comme le fut hier les premiers Consoles + ?), le reste fait peine à voir. Si certains n’hésitent pas à tomber dans de l’événementiel racoleur (mattez les couv’ sur le navet Fortnite, c’est délirant),  d’autres n’hésitent pas à se fondre dans du plagiat sans honte bue jusqu’à la lie, tel le torchon (tellement c’est gros) dénommé « Jeux vidéo Revue ».

Mais là où la presse bouge encore, c’est sa version online, face à un lectorat qui bien qu’accroché au papier (nous donc), il faut aussi séduire ceux qui ne jurent que par le numérique (les générations montantes et… nous aussi d’ailleurs). Le but vital est donc de trouver un juste milieu entre infos, articles de fond et se financer à l’heure du tout gratuit et de l’ultra-médiatisation. Gamekult, lance une version désormais à 90% payante de leur site (via abonnement, micropaiement) et inverse ce qui était jusqu’à présent leurs gagne-pain : assurer une vitrine large d’un contenu non payant et attirer le chaland via une version payante Premium sans pub assurant le financement de nouveaux projets. A l’époque, fidèle lecteur du site-jamais-content – depuis au moins 2002 et le test de Morrowind que j’avais imprimé à l’époque sur du papier pour le lire (hahaha quand on est rétro…) – j’avais fait une bafouille sur mon soutien puis coup de gueule devant le manque de transparence du rédacteur en chef sur ce que pouvait apporter à GK ce type de financement (ici mon article objet de mon courroux). Après le temps de l’orage, j’ai quand même décidé de reprendre un abonnement Premium pour soutenir l’émission Gaijin Dash (bien qu’un des animateurs commence à me saouler à faire son autopromo comme un youteubeur prépubère), lire certains articles de qualités (écrit par un Patrick Hellio ou autres) et en faire profiter mes potes de l’octoteam 😉

Est-on face à un modèle viable ? Est-ce qu’internet évoluera sur cette direction, mettant à terme au partage gratuit de l’information et s’adaptera à ce modèle – gage de viabilité économique pour ceux qui en vivent, mais mettant un sérieux coin dans l’internet que nous avons connu et aimé jusqu’à présent.. qui voudrait revenir à un temps où l’info était parcellaire, car à monnayer ? Et d’un autre côté, peut-on revenir en arrière ? Si la base du lectorat de GK est partagé ( et c’est peu de le dire, une visite sur leur forum est assez éclairante), le temps répondra à cette question, et sûrement plus rapidement que l’on croit, n’est-ce pas Puyo ?

Les temps sont durs…  je crois que je ne me lasserais jamais de ce gif qui est tellement ce que j’ai ressenti lors de l’annonce de FFVII sur PC dans une version similaire à la PSone…alors que tout le monde attendait un vrai remake de qualité (qui sera annoncé en 2015).


Les Applesexuels se sont arrêtées de vivre : Apple a présenté ses I-phones de luxe.  Une conf’ vraiment California’s style, avec une intro bien sympa hommage à mission impossible. Puis voilà le rouleur compresseur de superlatifs sur les nouvelles révolutions Apple. Si tout le monde copie Apple dans sa communication aujourd’hui, il serait peut-être temps que la pomme change un peu. Chaque minute, on nous rabâche la même chose « jamais vu auparavant », « entièrement repensé », « nouvel écran ultime », « le téléphone que nous rêvions de faire », et j’en passe. Je pense sincèrement qu’Apple n’a pas besoin de balancer 4000 superlatifs lors d’une conférence, ses produits parlent d’eux même. La cuvée 2019 ne présente pas de grand changement sur les fiches techniques. Cependant, Apple nous joue encore une fois la surenchère tarifaire.  Que ce soir l’Apple Watch ou l’iPhone, les prix augmentent entre 80 et 100 euros par rapport à l’année dernière. Pire, quand le premier prix de L’iPhone Xr est à 700 dollars aux US, pour la France la parité avec l’euro « made in Apple » atteint 919 euros. Bref merci la pomme, mais pour ma part, mais si je suis vraiment séduite par L’iPhone Xr, je passe mon tour cette année, même si j’ai pour habitude de changer de téléphone tous les 2 ans. Mon iPhone 7 tient vraiment bien, donc rendez-vous l’année prochaine, M. Cook.

Coté JV,  du neuf côté PS4  ?  Conférence de « merde » de Sony au TGS. Hormis la présentation de Judge Eyes, le nouveau jeu de la Yakuza’s Team, qui semble bien sympa. Mais avant de le voir sur notre territoire dans la langue de Molière, on peut aller brûler 50 cierges à Lourdes.

Nintendo a donc présenté cette semaine son Direct.  Présentation solide avec de belles annonces comme Luigi’s mansion 3, les Final Fantasy, Animal Crossing, l’online qui arrive, les MAJ de Splatoon 2 et Mario Tennis Aces.  De quoi passer une bonne fin d’année avec les sorties à suivre de Dragon Ball Fighter Z, Xenoblades 2 : Torna, Starlink et Smash Bros Ultimate et Taiko Drum de Namco et disponible chez nous en bundle… avec le tambour ! (mais à 109€ ouah !)

Je reste quand même déçu de ne pas avoir vu des images de Bayonetta 3 et Metroid Prime 4. Allez !!!   je parie pour les games awards en décembre.


 

 (perdu dans les rues de New-york entrain de se faire une toile ?)

 

 


Après avoir testé le dernier Mario Kart en date, mon fils de 8 ans veut désormais… une Switch. Vous savez quoi ? Je pense que je ne vais pas lui acheter. Autant le prix de la console a un peu baissé, autant la ludothèque reste toujours aussi limitée, et chère. Bon. Comme Octo et Hyujo se sont vraiment lâchés sur les brèves, je vais m’arrêter là pour cette semaine. A la prochaine !

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé - pas de copillage !
luctus leo ipsum nunc Donec quis, Aenean consectetur Aliquam elit. ut
%d blogueurs aiment cette page :