Vos comm’

Nos podcasts

Octo’FM

 

Twittos

[#31] Déballage du Acer Swift 3 (i5, 256Go SSD, 8Go Ram, MX150)

Temps de lecture : 3 minutes

Après des semaines, des mois (voire des années !) d’hésitation, Lamyfritz investit enfin dans un Ultrabook hyper polyvalent et avec écran 14 pouces. Bah oui : faudrait pas lésiner sur l’aspect gamer quand même. La bête embarque ainsi une GeForce MX150, de quoi tenir la route un moment.

A bientôt quarante ans, je me suis donc acheté mon second ordinateur : la dernière fois c’était un un Pentium 100 Mhz, en 1996 : vous le croyez ? J’avais bien, pour bosser et faire un peu de retrogaming, ce vieux portable Acer refilé par madame, datant de 2006 et tournant encore sous Windows XP. Sans internet ni antivirus, il tournait comme un charme, sans aucun problème, si ce n’est son autonomie sur batterie, n’excédant pas les trois minutes ! J’en avais vraiment marre de devoir graver des galettes pour économiser l’espace disque et de ne plus pouvoir aller sur internet autrement qu’avec cet Ipad Air 4 – grosse daube de luxe heureusement prêtée par mon boulot, mais inutilisable à part pour consommer du contenu et rendre ses enfants plus cons.

Revenons donc sur l’Acer Swift 3. Le processeur est un i5 quadcore de 8e génération. Sa fréquence est de 1,6 Ghz, soit exactement pareil que mon vieux Acer sous Windows XP !!! On dirait pas !!! C’est une question d’architecture : tout est optimisé et je peux vous dire que ça tourne comme un moulin. J’ai cédé à une jolie promo sur rue du commerce – 699 euros au lieu de 1099 – garantie 2 ans et livraison offerte. C’est très cher pour un ordinateur, je vous le concède mais c’est avant tout un outil de travail.

Je me suis en effet lancé dans un projet professionnel impliquant de la retouche d’image, du montage vidéo et beaucoup de mobilité. Il me fallait donc autre chose qu’une simple configuration bureautique pour pouvoir tout gérer. Et je tenais tout particulièrement au confort du SSD : y’a pas à dire, c’est génial, on rivalise avec les iPad question rapidité d’allumage et d’utilisation. En outre, les disques durs traditionnels sont souvent le point faible des ordinateurs portables, surtout si on les déplace beaucoup.


Enfin, pour joindre l’utile à l’agréable, autant avoir une bonne carte vidéo… la Geforce MX150 propose ainsi 2 Go de mémoire dédiée (il y a aussi une carte vidéo intel intégrée pour les fonctions de base, la Geforce n’étant sollicitée que pour les jeux). Il s’agit du tout dernier modèle de Geforce milieu de gamme pour ordinateurs portables, avec des performances améliorées et une architecture plus standardisée. Un vrai bonheur que de faire tourner Starcraft 2 en haute résolution ! Me voilà complètement retombé dans ce jeu de dingue ! Mais maintenant, je peux enfin progresser sans que le jeu ne freeze au milieu des batailles et m’empêche de lancer mes sorts de Terran (quand je perds, au moins, je sais que c’est ma faute et pas celle de mon hardware). Et puis les Protoss ont enfin été nerfés, et ça, ça fait plaisir !!!

Conclusion :

Un chouette ordi, familial, ouvert, polyvalent, certes pas bon marché mais il était temps que je m’équipe après toutes ces années de disette. Un gros regret : l’absence de disque optique me contraint à bidouiller et à mettre en place un système de un disque virtuel, rien que pour jouer à Heroes 2, mon jeu culte. Je vais tester ça un de ces week-ends, et je vous tiens au courant !

9

The Good

  • léger (1,7 kilos) et plat (18mm d'épaisseur)
  • jolie couleur bleue, ça pète bien
  • autonomie annoncée de 10h (certes ambitieux pour un gamer) !
  • rapide et performant avec 8Go de RAM
  • ordinateur de marque ACER, qui exploite bien son hardware
  • un disque SSD de 256 Go : ultra rapide et silencieux, durée de vie infinie
  • carte 3D, dédiée, de 2Go
  • bel écran 14 pouces full HD IPS, finition matte
  • touches du clavier rétroéclairées, et clavier plutôt bien foutu
  • très bonne qualité sonore, rare pour un portable
  • bonne connectique avec des ports USB 3, 1 sortie HDMI, et d'autres
  • c'est un PC, et non un MAC, donc ouvert à la bidouille

The Bad

  • C'est Windows 10 ! Tout est dit - bon, je fais le geek, là...
  • il faut un adaptateur spécial (en sus) pour se brancher sur RJ45 : Acer fait son Apple ?
  • le capteur d’empreintes digitales, très pratique, foire deux fois sur trois
  • 1,6 Ghz / 3,4 Ghz turbo... bizarre et pas très transparent.
  • le SSD de 256 Go : disque externe requis à la maison
  • batterie intégrée à l'ordinateur, non démontable
  • l'ordinateur émet un léger sifflement quand il tourne à bloc
  • pas de lecteur optique (normal vue l'épaisseur !) : prévoir graveur externe...
  • idem : pas de pavé numérique (normal...)
  • le prix : pas donné, surtout sans la réduction
  • les pilotes et windows ne sont pas livrés en sus
  • c'est un PC, et non un MAC : faire gaffe aux virus, bugs, updates de merde
Lamyfritz

Vieux flibustier chiqueur de pixel et écumeur de poulpe, retiré avec femme et enfants. Engagé comme matelot au temps de l’Amstrad puis comme corsaire à bord de la Megadrive, il décime l’armada 8-bits et harcèle les navires de chez Nintendo. Le PC lui permet d’être son propre capitaine mais il rêve toujours de cette époque d’aventures où le jeu vidéo était encore terra incognita.

Laissez votre avis

ut id porta. Donec quis venenatis consequat. libero.
%d blogueurs aiment cette page :