Vos comm’

Nos podcasts

Octo’FM

 

Twittos

Retour sur l’actu : pêche à l’oseille, grève et créativité sont sur un bateau…

Temps de lecture : 4 minutes

Coups de cœur, de gueule ou encore les news passées qui ont fait parler d’elles et que l’octoteam a sélectionnés pour vous. Petits retours sur l’actu’ du JV et autres en quatre brèves… ////

 L’annonce de la semaine, pour moi, fut celle du développeur Nightdive de mettre en pause le développement du remaster/remake/reboot de System Shock. Le projet avait réussi à attirer à l’été 2016 plus de 21000 backers ayant soutenu le jeu à hauteur de 1.35 millions de dollars, mais aucun éditeur n’a désiré le soutenir malgré de nombreuses rencontres, ce qui est rarement bon signe. Selon plusieurs sources, le développement s’est enlisé à cause d’un excès d’ambition par rapport à ce qui était prévu à l’origine, notamment dans la démo Kickstarter, et de ressources vite épuisées. Le CEO Stephen Nick a toutefois affirmé que le développement reprendra en étant plus conforme à la vision d’origine, et que le jeu sortirait dans 18 à 24 mois… Cela fait long, très long, et on peut légitimement se demander avec quel argent ils vont pouvoir repartir de presque zéro.

 

Nintendo en remet une couche sur Nintendo Labo. Des vidéos explicative ont été mise ne ligne afin d’expliquer plus en profondeur le concept. Et bien après visionnage, je trouve le concept carrément PAPAGAMER STYLE.  C’est malin, c’est ingénieux, et franchement accrocheur. Je n’ai pu m’empêcher de voir le potentiel avec mes chères têtes blondes.  Du bricolage au rigolage !!   Nintendo, maîtrise parfaitement sa communication,  et le direct to you est une sacrement bonne idée. Ils arrosent de vidéos quand ils veulent, bien montées avec des gens de tout âge qui jouent et qui rigolent.  Certains vont craindre que Nintendo redevienne le même « casual-style » qu’à l’époque de la WII.  Peut être, mais après l’année 2017 écoulée et ses jeux pour gamers, sans omettre la sortie récente de Bayonetta,  Nintendo souhaite ratisser large pour continuer de vendre des Switch.  Pour ma part bien qu’à l’annonce du concept Nintendo Labo je me sentais pas vraiment la cible, après visionnage des multiples vidéos, j’ai préco les deux Kit !  Le kit Robot sera plus pour moi je le confesse, mais le multi-kit  avec le piano, la canne a pêche etc. sera l’instant papagamers de mon mois d’avril. Enfin pour terminer, le concept est même approuvé par ma moitié qui a trouvé cela carrément génial, tout en se  voyant même le faire avec notre fille. Bravo Nintendo !

 

Le JV ne s’est jamais aussi bien porté en France, avec des bilans mirifiques et des innovations à tout bout de champ – Ubi-Soft se paie même le luxe de sortir un jeu de simulation de sports d’hiver, surfant sur la vague/neige/avalanche des J.O. de Corée, et le pire c’est que ça marche pas mal ! Une première, depuis les simulations des années 90 de type Olympic Gold ou NBA Jam, époque faste durant laquelle la moindre daube un tant soit peu sponsorisée se vendait à gogo. Nouvel âge d’or, donc, et logique de cycle… Mais voilà, arrêtons nous deux minutes, car il y a quelques petites ombres au tableau  : le studio Eugen Systems, éditeur de Wargames, s’est mis en grève (reconduite ce jeudi), pour près de la moitié de ses employés, et ce n’est pas rien. Représentés par le méconnu STJV – le Syndicat des travailleurs et travailleuses du Jeu vidéo – ceux-ci dénoncent des conditions de travail et des irrégularités au niveau des salaires, qui sont inacceptables, et d’autant plus dans un secteur soi-disant florissant… ! Canard PC, en collaboration avec Mediapart, relaie ainsi tout un dossier sur la « culture du crunch » – ça nous change un peu de la culture du viol des féministes, mais on dirait bien qu’on s’en rapproche quand même un.e. petit.e peu.

 

Ayant la chance d’être en congé, j’ai pu me plonger avec délice dans le dernier Dragon quest Builders de Square-Enix. Bon, ce n’est pas une découverte pour moi, car l’ayant déjà testé sur PS4 puis lors de la mise en ligne de sa démo sur Switch, c’est dire si j’attendais ce jeu. N’étant pas un admirateur de Minecraft (faut dire que je n’ai pas compris au départ l’intérêt du jeu du milliardaire suédois Markus Persson, dit Notch, après sa revente à Microsoft). Et bien, je dois me repentir, c’est très chronophage et prenant : on est dans un bac à sable gigantesque – un lego du monde moderne – mais à la différence de Minecraft – ici avec un but : oui, le jeu a une histoire, avec un gros clin d’œil à ceux qui ont usé leur pad de NES sur le premier épisode de la série mythique des Dragon quest ! En effet, à la fin du 1er épisode, Lord Dragon vous propose de le rejoindre ou de l’affronter… et ceux qui ont pris la première proposition doivent avoir encore des sueurs froides en lisant ces lignes, n’est-ce pas ? Comme celui d’avoir dû TOUT recommencer, pour voir sa vraie fin ! Hahaha. Ici, retour à notre choix ambigüe qui a entrainé la fin du monde, et il faut tout reconstruire, en commençant par une ville devenue le seul phare de l’humanité en déclin… Idéal sur le support portable de la Switch, on ne voit pas passer les heures. Vil Nintendo.

Bonne lecture à tous et à la semaine prochaine !

theprocope

Anti-Nintendo primaire durant sa jeunesse, entièrement consacrée à Sega. Coeur brisé en 2001, mange désormais à tous les râteliers : Sony, Microsoft, Nintendo, portables comme consoles de salon. Joue à peu près à tout ce qui sort, à moyen terme, avec une préférence pour les jeux de rôle et les immersive sim. Contre le dématérialisé, faut bien être un peu vieux con.

Laissez votre avis

mattis Nullam vel, risus vulputate, ut lectus sem, ante. eleifend Sed luctus
%d blogueurs aiment cette page :