Vos comm’

Nos podcasts

Octo’FM

 

Twittos

Retour sur l’actu : de la ‘zik, de la baston jap’ et un départ

Temps de lecture : 3 minutes

Coups de cœur, de gueule ou encore les news passées qui ont fait parler d’elles et que l’octoteam a sélectionnés pour vous. Petits retours sur l’actu’ du JV et autres en quatre brèves… ////

Je suis tombé raide dingue … d’une OS (Original Soundtrack) ou d’une bande-son en bon français d’un JV publié récemment, The Red Strings Club. Découverte via l’émission GK hebdomadaire du samedi 27/01/18 et réellement écouté suite au test dithyrambique du jeu éponyme par Gautoz (et aussi présentateur du très bon podcast « les Démons du midi ») j’ai dégainé la C.B. pour soutenir fingerspit, l’artiste derrière ces compositions oniriques et tellement 80′. L’album est disponible sur iTunes  ou d’autres plateformes pour 5€ (j’ai mis quelques morceaux trouvés sur soundcloud, dont le planant morceau « Initial Spark » dans notre player « Octo FM » , à droite de l’écran pour les plus curieux). Le jeu vendu à prix modique (14€) et que je viens de finir, mêle avec brio science-fiction, réflexion morale, transhumanisme et… vapeurs éthyliques (on est dans la peau d’un serveur qui doit doser au mieux ses cocktails pour faire « parler » ses clients et obtenir des révélations sur la trame de l’histoire). Comble de joie pour le papagamer, ce dernier se termine en 5 heures, amplement suffisant pour laisser en bouche un goût juste sirupeux, tout en étant brillamment relevé… bref comme le font tous les bons jeux indé’, que l’on regrette d’être trop courts, mais que finalement on apprécie en raison d’absence de longueurs. Bien que disponible sur PC/ Mac, il irait tellement bien sur Switch… .

(ici le test de Gamekult)

 

La PS4 n’a pas dit son dernier mot.  Le phénomène Monster Hunter World vient de sortir au Japon et fait un vrai tabac. Le jeu pour sa première semaine a été vendu à 1 200 000 et quelques brouzoufs.  Un raz de marée, que j’ai bien du mal à comprendre… car la chasse aux monstres ne m’attire guère pour ma part.  Mais au pays du soleil levant, Monster Hunter est un véritable phénomène : je me souviens encore de mes voyages au Japon où je voyais nombre de joueurs sur PSP dans les Mac Do’ ou Starbucks, à 5 ou 6 autour d’un table.  Ce raz de marée a aussi permis à la PS4 de se vendre à 118 000 exemplaires, et d’enfin repasser devant la Switch. Notons également le très belle exclu Micromania avec le pack collector de la PS4 Pro Monster Hunter, qui donne envie d’une furieuse mise à jour vers le modèle PS4 Pro.

 

Cette semaine, je retiendrais l’annonce du départ du président et CEO de SONY, Kazuo Hirai, en avril prochain. Comme Iwata ou Fils-Aimée, Hirai, à force de présentations, de conférences, et de vidéos, était devenu une présence que l’on appréciait retrouver chaque année sur les différents salons du monde. Ce départ est surprenant, puisque son bilan est très positif. En poste depuis 2012, il a réussi à redresser une entreprise qui, il y a quelques années, était au bord du gouffre, obligé de vendre son siège et d’autres actifs, pour financer le développement et le lancement de la PS4. L’entreprise affiche ainsi un résultat net de 3.7 milliards d’euros sur la période d’avril à décembre 2017 (soit… 100 fois celui de 2016 !). L’ancien patron de Sony Computer Entertainement restera président du conseil d’administration, et sera remplacé par Kenichiro Yoshida, actuel directeur financier de SONY, et grand artisan des réformes internes de la période 2014-2016. Bloomberg en dresse d’ailleurs un intéressant portrait.

 

Retour réussi à la 2D (ou plutôt à la 2,5D) avec la sortie particulièrement acclamée de Dragon Ball Fighter Z. Après Sonic Mania, une icône des nineties revient en force avec un gameplay à l’ancienne, mais néanmoins rendu accessible au joueur de 2018 ! Je ne désespère pas qu’un Saint Seiya de ce calibre voie le jour… mais ce n’est pas la même fanbase, ni les mêmes budgets, donc on peut toujours rêver, ou se raccrocher au jeu amateur (français !) Ultimate Cosmo, toujours en cours de production depuis plus de 10 ans. D’ailleurs, puisqu’on en parle, un fangame DBZ 2D gratos (et précurseur de celui qui vient de sortir) est également en développement depuis des lustres sous le nom très original de Hyper Dragon Ball Z. Pour l’instant, ces fangames n’ont souffert d’aucun problème de licence. Pourvu que ça dure ! En attendant, vous pouvez les trouver et les tester gratuitement.

 

Bonne lecture à tous et à la semaine prochaine !

octopaddaone

Tombé dans le JV dès son plus jeune âge et ayant passé toutes les étapes du gamer historique (de Pong à ...), les chemins de la vie l'ont mené sur bien des pistes et différentes expériences, à l'image d'un poulpe et ses nombreux tentacules (forcément pourpres). Ayant obtenu le trophée "papagamer", désormais son rêve de gosse prend forme : écrire des énormités sur un site oueb, déchaîner ses passions et regretter... le manque de donjons dans le dernier Zelda.

Laisser un commentaire

c9d5186a9b37148dd55c52d4b71dff31WWWWWWWWWWWW
%d blogueurs aiment cette page :