Vos comm’

Nos podcasts

Octo’FM

 

Twittos

[à voir] « Your Name » : renouer avec l’anime japonaise

Temps de lecture : 2 minutes

Je reviens à l’instant du cinéma. Je suis allé voir le film d’animation japonais Your Name avec mon épouse et mon garçon de 7 ans. J’en avais entendu parler et autant vous dire qu’il n’usurpe pas sa réputation. On dit de Your Name qu’il a battu tous les records d’entrée eu Japon, pulvérisant les grands classiques du Studio Ghibli tels que Princesse Mononoké ou Le Voyage de Chihiro. Or, étant un grand fan de ces deux films, je ne pouvais pas passer à côté d’un tel phénomène, en dépit de mon âge avancé. Comme préambule, je m’étais simplement contenté de la bande annonce qui, je dois avouer, n’augurait rien de bien terrible, en plus du titre du film, qui sonnait un peu nase :

Mais bon, Your Name était projeté (en VF, alors tant pis pour les puristes) juste à côté de chez moi, et j’ai voulu en faire profiter une partie de la famille. A l’arrivée au guichet, en voyant mon gosse de 7 ans, le guichetier n’a pu réprimer une grimace. J’ai alors demandé si le film n’était pas adapté aux enfants, et celui-ci m’a dit « c’est plutôt pour les ados, vous savez ! ». Aïe… le papagamer est dans la merde !


Du coup, j’avoue avoir été très mal à l’aise pendant la première demi-heure du film, mon gamin étant plutôt du genre Star Wars, et à rapidement péter les plombs ou à bien nous faire sentir quand il s’ennuie. En effet, on est dans un pur film d’animation japonais, qui commence de façon très contemplative, avec des décors superbes, des scènes de la vie quotidienne, des dialogues paisibles, et une action qui démarre petit à petit.


Au niveau des personnages et du scénario, on est clairement dans la cour des grands. Bien qu’ayant très vite capté la thématique philosophique centrale du lien existant entre les êtres humains, d’ailleurs symbolisée par l’ancien Dieu protecteur du village, je me suis laissé mener par le bout du nez du début à la fin. D’ailleurs, je défie quiconque d’arriver à anticiper ce qui se passe et à ne pas être surpris tout au long du film ! Tout est bien vu et bien pensé, il n’y a aucune dichotomie forcée entre urbanité et ruralité, comme on aurait pu pourtant s’y attendre, ni gros poncifs bien lourds. Le moyen n’est pas la fin et vice-versa, le contexte sert avant tout une très belle histoire. Je pense que c’est en cela que Your Name fait très fort. C’est un sans faute, du moins à mes yeux.


Verdict pour mon garçon : il a bien aimé le film, même si ce n’était clairement pas son coup de cœur de l’année. Nous, adultes, avons été emballés !

Voilà un moment que je n’avais pas vu un bon film d’animation japonais. Je vous le conseille vivement.

Lamyfritz

Vieux flibustier chiqueur de pixel et écumeur de poulpe, retiré avec femme et enfants. Engagé comme matelot au temps de l’Amstrad puis comme corsaire à bord de la Megadrive, il décime l’armada 8-bits et harcèle les navires de chez Nintendo. Le PC lui permet d’être son propre capitaine mais il rêve toujours de cette époque d’aventures où le jeu vidéo était encore terra incognita.

3 commentaires
  1. hujyo
    5 Fév. 2017 à 10:16 -----> lui répondre

    j’entends beaucoup parlé du film et je suis très impatient de la voir. J’attends patiemment sa sortie en vidéo, mais c’est confirmé c’est le plus gros succès salle de tous les temps au japon, battant le record précédemment détenu par Chihiro. Si bien que là bas c’est devenue est phénomène incroyable.
    merci de ne pas voir spoilé. Mais en tout cas, je suis encore plus impatient de le voir.

  2. lamyfritz
    5 Fév. 2017 à 10:20 -----> lui répondre

    Tu ne peux qu’apprécier ce film : d’un point de vue esthétique, car tu aimes le Japon, mais aussi narratif, car tu aimes le cinéma et les séries en général.

  3. Wendy Le Gall
    12 Sep. 2017 à 12:26 -----> lui répondre

    Ma nièce veut également regarder ce film d’animation. Si vous nous le conseillez, alors je vous fais confiance. J’ai été voir la vidéo et en effet, ce titre a l’air intéressant.

Laisser un commentaire

cf89b4719d5034f026787c9939757d65hhhh
%d blogueurs aiment cette page :