Nos podcasts

Octo’FM

Twittos

[Rétro ciné] Mettez votre cuir, bandana et préparez vos mandales

Alors là, on peut dire ce que l’on veut sur le financement participatif, mais quand l’on voit le résultat avec cette ode aux années 80 qu’est cette perle filmique de Kung Fury, moi je dis bravo ! Punaise quelle banane (pour ne pas dire plus) durant les 26 min de ce court métrage : une vraie overdose de références pour tous ceux qui ont baigné dans l’ère d’une époque où le gel pour cheveux était à paillette, les bandanas et le perfecto le nec plus ultra, les arts martiaux et les jeux vidéos en 1D étaient la norme ! Commençons par le début : un projet fou porté par David Sandberg, suédois de son état qui prouve qu’il n’y a pas qu’IKEA et avec lequel je pense, je m’entendrais à merveille vu ses références barrées !  Ce projet titilla la sphère des internets WTF par une bande-annonce où l’apparition de l’icône botoxée des années 80 déchaîna toutes les passions, David Hasselof himself dans une BO toute en finesse :

Alors, appétissant, hein ? Bon sans faire dans le spoil en vrac : attendez-vous à bouffer des arts martiaux japoniaisant, des loubards tirés de Street of Rage, des guns fight en vois-tu en voilà, des nazis par milliers dont bien sûr un Hitler en… Kung Führer (ha putain trop bon, fallait le faire),

Mais que serait un film nanar des années 80 sans Lamborguini blanche (Miami vice), des bornes d’arcades folles, des images saccadées d’une VHS, un commissaire déjanté ressemblant à un AHL (Arme fatale), des femmes à fourrures (Conan) avec de gros guns et sur des dinosaures bien sûr !? Bref, vous ne trouverez aucune logique, tout défi ici le bon sens et les lois de la nature (la gravité ? Kézako ?)

Spéciale dédicace aux trentenaires de l’octoblog en une image, le « hackerman » : que de souvenirs !

Allez c’est ici pour en prendre plein les mirettes (VOST)

octopaddaone

Tombé dans le JV dès son plus jeune âge et ayant passé toutes les étapes du gamer historique (de Pong à ...), les chemins de la vie l'ont mené sur bien des pistes et différentes expériences, à l'image d'un poulpe et ses nombreux tentacules (forcément pourpres). Ayant obtenu le trophée "papagamer", désormais son rêve de gosse prend forme : écrire des énormités, déchaîner ses passions et regretter... le manque de donjon dans le dernier Zelda.

2 commentaires
  1. lamyfritz
    11 Juin. 2015 à 15:37 -----> lui répondre

    J’avais pas ri comme ça depuis longtemps

    1. octopaddaone
      13 Juin. 2015 à 20:47 -----> lui répondre

      Ha oui le Kung Führer, punaise quelle tranche de rire !

Laisser un commentaire

ca1a2820fb38fbc73813f88f44a8fe3d"""""
%d blogueurs aiment cette page :