Nos podcasts

Octo’FM

Twittos

En ces temps de tribulation 2.0 basée sur 144 caractères, triste constat : la pensée s’étiole de plus en plus. Comme l’octoblog est un espace de liberté d’expression ouvert à tous nos coups de cœur, voici un article passionnant de l’éditeur récemment décédé François Maspero, parut en 2014 au sein de la revue en ligne Période. Ce dernier fait le point (d’une vie) sur son engagement passé et ses multiples casquettes (d’éditeur, d’auteur, de militant, …) et porte le regard lucide d’un homme ancré dans les combats du siècle passé : la décolonisation, la dénonciation des dictatures, la lutte contre toute censure, la promotion d’un idéal révolutionnaire, mais souvent dévoyé… autant de thèmes dont l’écho résonne toujours de nos jours et semble à l’heure du web 2.0 grandement facilité. En effet, si hier la liberté de partager des idées était dangereuse (prison, amende, saisie des livres, …) et difficile sans maison d’édition aidée par des réseaux de distribution courageux, de nos jours ce paradigme semble totalement incongru. Et pourtant, et pourtant… à l’heure d’un monde ultra-connecté comme jamais, porté par des réseaux tentaculaires, où l’information circule massivement pour la première fois de l’humanité…  l’apathie d’un grand nombre demeure, et les grands idéaux semblent remisés au placard de la marche de l’histoire, quelle cruelle ironie.

Avec beaucoup d’humilité et d’intelligence, Maspero revient dans cet article sur l’expérience d’une vie sans compromission, mais avec celle de ceux qui ont bu l’amertume jusqu’à la lie face à bon nombre d’égoïsme, notamment dans le militantisme « révolutionnaire ». Bref une lecture revigorante grâce à une bonne dose de réflexion, à dévorer pour les anciens, et surtout pour les plus jeunes lecteurs d’octopaddle.fr :

http://revueperiode.net/entretien-avec-francois-maspero-quelques-malentendus/

PS. : la citation du titre n’est pas de Maspero mais de La Fêlure de Scott Fitzgerald. Nonobstant, étant donné qu’elle le caractérise si bien – et qu’il l’approuve – pourquoi se gêner 😉

octopaddaone

Tombé dans le JV dès son plus jeune âge et ayant passé toutes les étapes du gamer historique (de Pong à ...), les chemins de la vie l'ont mené sur bien des pistes et différentes expériences, à l'image d'un poulpe et ses nombreux tentacules (forcément pourpres). Ayant obtenu le trophée "papagamer", désormais son rêve de gosse prend forme : écrire des énormités, déchaîner ses passions et regretter... le manque de donjon dans le dernier Zelda.

1 commentaire
  1. melkiok
    21 Jan. 2016 à 22:53 -----> lui répondre

    Merci pour cet article qui semble en effet fort passionnant
    et hop enregistré en lien pocket 🙂

Laisser un commentaire

008d5d922864630543217694daec3a3a]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]]
%d blogueurs aiment cette page :