Vos comm’

Nos podcasts

Octo’FM

 

Twittos

[#24: Bayonetta 2] Faut pas faire chier une sorcière !!!

Temps de lecture : 4 minutes

Alors que beaucoup ont passé leur fin d’année sur les PS4 et autres, l’épisode Assassin’s creed Unity m’a fait me tourner vers la WII U. Pour  quelle raison ? Pour avoir quelques choses de différents.  Un peu de fraicheur, de couleurs, de baston … bon certes cela n’est pas très original, mais il y a baston et baston !

Depuis quelque temps maintenant le beat them All revient sur le devant de la scène.  Bien que pas forcément accro  à ce type de jeu, je me faisais l’idée que ces titres étaient souvent répétitifs et bien bourrin.

Et puis, je me suis laissé tenter. Devil May Cry 4 est le jeu qui m’a fait revenir vers les Beat them all. Esthétiquement magnifique, mais surtout différents de cette course à la reproduction du réel, le jeu m’a captivité. Mais aussi bien défoulé !

Ce qui m’a plu en fait dans ce jeu c’est la marge de progression que l’on a manette en main. La recherche du combo ultime, aussi bien esthétique que dévastateur.  Vos combats du début du jeu seront timides, mais à la fin vos progrès feront de vous le combattant ultime.

Et puis, dans ce type de jeu, on trouve un sens du rythme incroyable. On monte crescendo jusqu’au final tellement WTF que çà devient orgasmique ! Et puis on ressent une sorte de symbiose, de feeling incroyable a enchainer les combos.

D’autres jeux m’ont procuré de tels plaisir par la suite : le premier Bayonetta, DMC, Lords Of Shadow 1 et 2, Metal Gear Rising

Tous ces jeux ont en commun un sens de la surenchère, du gameplay réglé aux petits oignons, et de sentiments de dépassement de soi : les boss sont de véritables moments épiques,  j’en ai C.****, transpiré, hurler. Mais à chaque victoire, le sentiment de se sentir plus fort domine.

Un combo bien réalisé …

Bref je m’égare. Revenons au dernier jeu en date.  La perle de Platinum Games, le fabuleux BAYONETTA 2.

Déjà nous pouvons dire merci à Nintendo d’avoir produit et financé la suite de Bayonetta. Car le premier bien qu’encensé par la critique a été qu’un succès d’estime, avec un peu plus d’un million d’exemplaires vendus. D’ailleurs la suite ne fera pas mieux, car exclusif à la WII U.  Et c’est bien dommage quand on voit les qualités du titre.

Balayons tout de suite le point négatif du jeu. L’histoire …  Je n’ai pas tout compris, mais ce n’est pas très grave. Il y a un lien avec le premier épisode et je regrette de ne pas avoir refait le premier pour mieux comprendre.  Mais l’intérêt du jeu n’est pas la.

Un combat sur un F-16à MAG 3, oui c’est possible dans Bayonetta 2

Tout d’abord, la direction artistique. Elle ne plaira clairement pas à tout le monde. Très J-POP Fashion !  Perso j’aime bien, même si on est loin de l’esthétique et du level design du magnifique DMC de Ninja Theory.

Question technique, il est clair qu’on n’est pas sur next Gen, et pourtant le jeu est sublime.  Et même si les textures et environnements du jeu ne sont pas de l’acabit d’un UNITY par exemple, le jeu tourne sans ralentissement, sans baisse de frame rate, et pourtant il y en a des choses à l’écran. C’est optimisé à la perfection. Bravo les gars d’Osaka !!!

Ensuite les environnements sont suffisamment variés pour que vous arrêtiez deux minutes de tataner pour admirer les décors.

Du grand n’importe quoi, jouissif !!

Mais le must du jeu, c’est le gameplay.  Plusieurs degrés de jeu en fonction de votre type de jeu.  On peut se contenter de bourriner les boutons, ou bien jouer sur l’esquive pour tataner tranquille.  Mais pour les plus persévérants, la marge de progression propose un vrai challenge.

Plus les niveaux passent et plus les affrontements sont épiques et difficiles. Il faut peaufiner son style, ses combos, car sans cela, le bourrinage sera souvent synonyme de Game Over.  D’ailleurs la difficulté est très bien dosée, et permet au joueur de s’adapter au fur et à mesure.

D’ailleurs le jeu s’apprécie encore mieux la deuxième fois. Car vous gardez vos attributs achetés, si chèrement dans la boutique du « Demon ». Point négatif ? Le jeu est relativement cours, je l’ai torché en 10 heures, mais QUEL PLAISIR !!

Et dire que ce jeu à était financé par Nintendo

Il y a le sens de la pose dans Bayonetta 2, classe.

Alors bien sûr, il faut aimer le style de jeu et le design, mais franchement si vous craquez pour la sorcière à lunette, vous ne le regretterez pas. Et puis Bayonetta est un peu à contre-courant de ce que l’on trouve sur la concurrence.  Généreux, optimisé aux petits oignons, une rejouabilité  nécessaire  et franchement hyper FUN, barré et WTF.

la dream Team de Platinum Games

Un jeu à vous conseiller pour les mauvais jours … pour vous défouler.  Et au moins on ne tue pas des humains, mais des démons imaginaires. Et pour cela merci Platinum et Nintendo.

Hujyo

Vieux sage de la bande, qui traîne derrière lui des années de pratique, il déteste quand le JV n'est qu’esbroufe graphique et se demande alors s'il n'est pas trop vieux pour ces conneries. Fan de Big N - assumé et revendiqué - il refuse le bullshit et veut du jeu, tout simplement.

9 commentaires
  1. TomTom
    3 Fév. 2015 à 09:14 -----> lui répondre

    Ah, Bayonetta 2, le jeu qui me ferait presque penser à acheter une Wii U!!
    Tu y as joué avec le gamepad ou avec un Wii U Pro Controller? Les quelques fois où j’ai pu prendre en main le gamepad me font penser que ça ne doit vraiment pas être terrible de jouer à Bayonetta 2 avec…

    1. hujyo
      3 Fév. 2015 à 19:05 -----> lui répondre

      J’ai joué avec les deux. cela ne m’a pas posé de problèmes avec le gamepad. d’ailleurs il me semble qu’il existe une jouabilité au stylet pour les combos mais j’ai pas vérifié .. mais c’est clair que le pro contrôler est plus adapté aux longues sessions de bastonnade. les boutons tombent mieux sous les doigts. donc oui meilleur au pro contrôler

      1. TomTom
        6 Fév. 2015 à 15:26 -----> lui répondre

        ok, merci pour l’info. J’imagine que l’habitude a aussi sa part à jouer. Entre quelqu’un qui a touché 2 fois au gamepad dans sa vie et quelqu’un qui l’a apprivoisé pendant des heures de Mario Kart 8, le premier contact avec Bayonetta ne doit pas être le même!

  2. roblemon
    6 Fév. 2015 à 09:55 -----> lui répondre

    Clairement le meilleur jeu de l’année de mon point de vue, car il tient ses promesses techniques, assume son rôle de BTA next-gen, satisfait les fans de la première tout en restant accessible, est bourré de contenus (et exempt de DLC) et se permet de revenir avec un remake de son prédécesseur qui tourne aussi bien. Une réussite comme seule Bayonetta peut nous offrir, quoi!

    1. octopaddaone
      6 Fév. 2015 à 14:19 -----> lui répondre

      Un nouveau venu sur l’octoblog, bienvenue ! Punaise, je vois qu’Huyjo ne sera plus seul à défendre la Wii U alors :)))

      1. roblemon
        6 Fév. 2015 à 16:22 -----> lui répondre

        Le début d’une union historique, bec et ongles je défendrais la Wii U! 😉

      2. hujyo
        6 Fév. 2015 à 19:23 -----> lui répondre

        Mon cher Octo, une fois que je t’aurais fait y jouer à la WII U, tu ne pourras que craquer. et puis je te connais. Une édition collector de la console avec le nouveau ZELDA et HOP !!! Et tout comme Roblemon, je la defendrais cette WII U. La seule console actuelle qui donne du plaisir

  3. octopaddaone
    6 Fév. 2015 à 19:44 -----> lui répondre

    Ha si Big N sort une édition collector zelda, cela ne sera que bassesse et me touchera (ainsi que mon porte-feuille) ! Hâte de voir un nouveau metroid et zelda pour me décider !

  4. melkiok
    22 Nov. 2015 à 01:04 -----> lui répondre

    Le 1 est toujours dans ma pile de jeux à faire sur 360…
    Je me suis toujours demandé si on pouvait s’y amuser facilement (gameplay qui sait se montrer user friendly) mais tu as l’air de dire que oui 🙂
    Enfin je doute acheter une WII U uniquement pour ce second opus malheureusement 🙁

Laisser un commentaire

b6302b5ace7a3e9333c01897e9f9f3c6gggggg
%d blogueurs aiment cette page :